Bienvenue sur ÒC-BI Aquitània

Adishatz ! Vous êtes sur le site d' ÒC-BI AQUITÀNIA 
Association regroupant des parents et des enseignants et ayant pour but la promotion du bilinguisme français/occitan dans l'enseignement public. 
Secrétariat : 16, rue de Pujols 47300 Villeneuve-sur-Lot

Encargat de mission : Clamenç Flouroux
Tél : 06/33/70/12/40

        Mail : ocbiaquitania@free.fr

facebook_copie.jpg

flarep_couv256.jpg

 

30e colloque FLAREP 

Montpellier – Béziers – Sète

Identité et altérité. Les langues régionales dans l’enseignement public

Au moment où, partout dans le monde, des conceptions identitaires fermées sèment la peur et la mort, au moment où, chez nous, s’affirment des idéologies de l’exclusion, nous voulons montrer que la reconnaissance et la connaissance des langues régionales peuvent et doivent représenter une ouverture d’esprit, une conception ouverte de la citoyenneté.
Ce colloque veut poser la question d’un point de vue philosophique général, mais aussi l’aborder à partir de nos pratiques d’enseignement.
Comme un précédent colloque (Villeneuve sur Lot, 2000) celui-ci sera l’occasion d’un partenariat FELCO / OCBI.
Autre occasion : la FLAREP aura 30 ans, le CREO Lengadòc 50 ans. Des décennies au service de l'enseignement public de nos langues.
L’organisation sera assurée par le CREO Lengadòc, avec l’appui des autres CREOs et d’OCBI, association des parents d’élèves bilingues.

logo.png

Marmande : « L’occitan redevient une langue moderne »

Journal Sud-Ouest

so.jpg

Dans le département, les classes bilingues comptent 350 élèves. ©

photo archives guillaume bonnaud

Les classes bilingues commencent à essaimer en Marmandais. Deux demi-postes seront créés à la rentrée de septembre,

à Marmande et Meilhan-sur-Garonne.

«Cette langue a plus de mille ans d'histoire. Autour de ces classes, l'occitan reprend une place positive et redevient une langue moderne. » Martine Ralu, présidente de l'association Oc-Bi Aquitaine, ne peut que se réjouir. Après Cocumont et la maternelle du Centre, à Marmande, d'autres classes bilingues français-occitan vont ouvrir à la rentrée prochaine. L'une à Marmande, à l'école primaire Jean-Jaurès, l'autre au RPI (regroupement pédagogique intercommunal) de Meilhan-sur-Garonne, Saint-Sauveur-de-Meilhan et Caumont-sur-Garonne.

« Cette continuité au CP, à Jean-Jaurès, était prévue l'an dernier », rappelle Daniel Benquet, maire de Marmande. Il salue la structuration, par la langue, de l'identité du territoire. Martine Ralu va plus loin en vantant « une manière de s'enraciner en apprenant l'histoire, la culture… ».

Ce n'est pas Roger Gaston, président des Arts et traditions populaires (ATP) de Marmande, qui dira le contraire. « Nous sensibilisons, depuis vingt ans, un millier d'enfants à la culture occitane et près d'une centaine d'adultes. Alors peut-être que ce travail n'a pas été inutile ! Nous sommes souvent intervenus dans les écoles pour une initiation à la culture occitane et une approche de la langue à travers les chants, musiques, danses, contes traditionnels et ce, bien avant l'ouverture de classes bilingues. »

Adhésion générale

Parce qu'avant que la mayonnaise ne prenne, il a quand même fallu se battre. La commune de Cocumont, précurseur avec une section ouverte à la maternelle en 2014, a dû batailler pendant deux ans avant d'obtenir gain de cause. Les principales recettes pour que ça fonctionne ? D'abord, l'information : « Il faut en priorité que les parents adhèrent, parce que c'est un véritable enseignement, explique Jean-Luc Armand, maire de Cocumont. Sur 24 heures de classe hebdomadaires, 12 sont en occitan. On n'apprend pas la langue, mais dans la langue. Ce que les élèves font en français, ceux de la section le font en occitan. » D'où l'importance du second point : « Il faut que les enseignants soient d'accord sur le projet et qu'ils s'entendent vraiment bien. »

Autre aspect crucial, d'après Martine Ralu : l'implication de l'inspecteur d'académie, qui doit être « porteur. Et c'est le cas aujourd'hui. Il y a eu une première vague il y a vingt ans, avec un inspecteur volontaire, puis ça s'est étiolé… » Aujourd'hui, pèse aussi dans la balance la volonté politique de la Région, qui a signé une convention avec le rectorat de Bordeaux, en 2011. Ainsi, la Région demande à chaque département d'ouvrir un cursus bilingue par an.

Une filière complète

Le Marmandais prend donc le virage de la langue régionale. Jean-Luc Armand n'y voit que du positif : « La finalité, c'est le bilinguisme, qui développe la structure langagière, facilite l'apprentissage d'autres langues et sollicite d'autres fonctions cognitives. Ce qui permet, plus tard, d'être plus ouvert sur le monde. »

Avec le suivi de l'enfant classe après classe, l'occitan est amené à se développer dans les maternelles et primaires des écoles concernées, pour un cursus complet. Le maire cocumontais espère ainsi que le nombre d'élèves aura, d'ici quelques années, suffisamment de poids pour ouvrir des sections au collège.

Pour l'heure, le Lot-et-Garonne compte 350 élèves dans les sections occitanes, derrière les Pyrénées-Atlantiques, loin devant avec 750 enfants. En revanche, il va falloir chasser des enseignants habilités, une espèce encore rare dans le secteur.

http://www.sudouest.fr/2016/02/16/l-occitan-redevient-une-langue-moderne-2274787-3755.php

 

 

logo.png

Que podetz anar visitar lo site

Région Aquitaine, Limousin, Poitou, Charentes :

Une bourse d'étude pour enseigner l'occitan

Telecargar la plaqueta professors

Ensenhar_ALPC_professors_2016-2017_Page_1.jpg

Ensenhar_ALPC_professors_2016-2017_Page_2.jpg

J'apprends avec deux langues from dètz / piget on Vimeo.

 


Comment ouvrir une classe bilingue ?

- Faire circuler l'information entre les parents pour regrouper les demandes.
- Informer le Directeur d'école.
- Contacter le Chargé de Mission Langues et Cultures Régionales à l'Inspection Académique de votre département.

L'Association ÒC-BI est à votre disposition pour tout renseignement et pour vous aider dans vos démarches.
Témoignage d'une enseignante de classe bilingue :

Que le bilinguisme s’installe vite dans les petites têtes !

Nouvelle enseignante en classe bilingue à l’école maternelle, je suis époustouflée de la vitesse à laquelle ils rentrent dans la langue :

Ils comprennent bien les consignes et les histoires simples.

Quand je leur demande de répéter une expression ou les paroles d’une chanson , la plupart prononce bien sans difficulté et , contrairement aux adultes, les enfants placent bien les accents toniques.

Dès le 3ème jour certains commençaient à réinvestir des choses dejà mémorisées : Plusieurs se parlent spontanément entre eux avec des mots occitans ou des phrases qu’ils m’ont entendue répéter ! Quand ils me parlent, à moi aussi, il arrive qu’ils placent des mots occitans dans leurs propres phrases (françaises) s’il veulent aborder un sujet traité pendant les activités en occitan. Lors de la réunion d’info de rentrée de nombreux parents ont fait part des retours positifs à la maison de leurs enfants qui avaient déjà essayé de leur dire des mots ou des comptines.

En espérant que ça continue ainsi !

C.F.C.


Actualités - Actions

 

L'Escambilingüe 2016 aura lieu le samedi 28 mai 2016

au Relais du Moulin Neuf
à BARBASTE - 47
Nous vous attendrons dès 10h pour un accueil café/thé/jus de fruit et viennoiserie…

10h30/12h30 :  

1. Présentation du CREO : en Aquitaine, les enseignants d’occitan s’organisent et adhèrent à la FELCO.

Comment coordonner les actions des parents et des enseignants ?

- présence commune au comité technique des départements, au CALR, à la commission mixte de l’OPLO

- préparation commune du Congrès de la FLAREP (fédération des langues de France) à Montpellier cette année.

2. Ouvertures de nouveaux cursus et recrutement d’enseignants :

- le concours spécial cette année (19 places, 22 inscrits….), la formation continue, les congés formations

- les projets de chaque département : où en sommes-nous ?

3. Inscription, dérogation : où en est-on ? Quelles différences depuis la loi NOTre ? L’exemple breton.

14h30 /16h :

4. Absence et remplacement des enseignants bilingues : comment anticiper et éviter les inquiétudes ?

5. Demande de continuité des cursus : les démarches administratives à prévoir quand les enfants bilingues arrivent au CE2

6.Les collèges et lycées où l’occitan est enseigné : où en sont les bilingues ? Comment les inciter à continuer ? Quelle possibilité de discipline en occitan ?

16h/17h30 : un temps plus festif réservé aux chants et aux danses

·         17h30/18h : pause

118h/19h : temps de contes avec Isabelle Loubère

·         19h : apéro /repas

  20h30 : Bal trad avec le Cercle Occitan Lot-et-Garonne

PS : Seuls les repas sont à la charge des participants.

Nous exposerons aussi quelques ouvrages:

-        les dernières créations du CAP’OC,  

-        les dernières parutions (CD/DVD/albums/romans…)

 Au plaisir de vous retrouver pour la journée entière ou pour une partie seulement…

Nous vous invitons à l’Assemblée générale d’OC-BI 47,

le mercredi 16 mars 2016, à 18h     Ordre du jour

(Local école occitane d’été et Òc-Bi, librairie occitane, entre le pont vieux et la tour de Pujols)  

16 rue de Pujols – 47300 Villeneuve-sur-Lot  

ag_2016.png

Pays de Bidache : article : Apprendre le basque ou le béarnais en maternelle

Mapa classas bilinguas d'Aquitània : sites actuaus e projèctes

2016.png

AG deu CREO Aquitània

Divés 13 de noveme 

Cinèma de Garlin a 18h30

Ratification de la Charte des langues régionales et minoritaires

Donnez votre avis grâce à la grande consultation en ligne jusqu’au 23 octobre 2015

http://www.informations-publiques.fr/forms/index.php

Lors du Conseil des ministres du vendredi 31 juillet 2015, Christiane Taubira a présenté le projet de loi portant ratification de la Charte européenne des langues régionales et minoritaires.
Ce projet de loi engage la France a appliquer 39 mesures des 98 que comporte la Charte européenne afin consacrer le droit aux citoyens d’employer une langue régionale ou minoritaire dans le vie privée ou publique. 
Christiane Taubira a décidé d’organiser une consultation publique afin que chacun puisse faire part de ses commentaires sur les 39 mesures que le texte propose de ratifier. 
Exprimez-vous !

29ème colloque FLAREP

Langues régionales et économie durable

• 24 - 25 octobre : Chambéry - Hôtel Altedia - Ouvert au public - Entrée gratuite

• 26 octobre : Genève - Université

Programme

Bulletin d'inscription à renvoyer à flarep@flarep.com

Manifestation du 24 octobre 2015 à Montpellier à 14h

Alors que se prépare une nouvelle journée d’action pour la défense des Langues de France, le 24 octobre, certains s’interrogent sur la participation de notre association à la manifestation de Montpellier.

Cette année, la concertation n’ayant pu aboutir à un accord unanime, nous nous sommes désolidarisés du comité organisateur occitan.

Nous serons, comme chaque année depuis que les associations OCBI existent, parti prenante du congrès de la FLAREP, fédération des langues régionales dans l’enseignement public, le 24/25/26/10, à Chambéry.

En cette période de combat pour l’enseignement de l’occitan, des membres de nos associations locales, départementales ou régionales participeront à titre individuel à la manifestation pour laquelle nous relayons l’information.

http://www.anem-oc.org/

montpellier.jpg

Le_Programme_2015.jpg

Urgent - pétition publique  

Enseignement des langues régionales au collège ‏            

Grâce à un travail concerté entre plusieurs associations d'enseignants et de parents d'élèves de langues régionales, une pétition est en ligne en cliquant sur ce lien Maintien et développement de l’enseignement des langues régionales au collège

Adresse : http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2015N47607.

Nous comptons sur vous tous pour la signer et la communiquer au maximum de vos contacts.

La FELCO (http://www.felco-creo.org/), fédération des enseignants de langue et de culture d’oc, est à l’origine de cette pétition, dont les premières organisations signataires sont :

Òc-Bi Aquitània et Òc-Bi Interrégional : associations de parents et d’enseignants pour la promotion de l’enseignement bilingue français-occitan, de la maternelle au lycée, dans l’enseignement public, membre de la FLAREP

AELOC - associacion dels ensenhaires de lenga e cultura d'òc, académie d'Aix-Marseille- Membre de la FELCO

AILCC - Associu di l’insignanti di lingua è cultura corsa

ANVT - Akademie voor Nuuze Vlaemsche Taele - Institut de la Langue Régionale Flamande (Académie de Lille)

APLEC - Associacio Per L'ensenyament del Català

APLR – Association des Professeurs de Langues Régionales (Académie de Nice), membre de la FELCO.

Comité Fédéral pour la langue et la culture régionales d'Alsace et de Moselle

CREO Lengadòc : Centre Régional de l’Enseignement de l’Occitan (Académie de Montpellier), membre de la FELCO.

Div Yezh Breizh : Association de parents d'élèves pour l'enseignement bilingue breton-français dans les écoles publiques

FELCO – Fédération des Enseignants de Langue et Culture d’Oc, académies d’Aix-Marseille, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Grenoble, Ile de France, Limoges Montpellier, Toulouse.

FLAREP – Fédération pour les Langues Régionales dans l’Enseignement Public

IKAS-BI – Association de parents d’élèves bilingue dans l’enseignement public

LEHRER - Association professionnelle des instituteurs et professeurs pour l'enseignement bilingue paritaire dans les académies de Strasbourg et Nancy-Metz

Le texte de la pétition

Maintien et développement de l’enseignement des langues régionales au collège

Avec la réforme annoncée du collège, les langues régionales étaient cantonnées aux enseignements pratiques interdisciplinaires, une heure hebdomadaire. Dans un deuxième temps, le ministère a annoncé que les langues régionales pourraient être enseignées, sur les moyens des établissements, en complément des EPI (enseignements pratiques interdisciplinaires), une heure en 5ème et 2 heures en 4ème et 3ème.

Nous sommes bien loin de la loi d'orientation et de refondation de l'école, qui, en juillet 2013, établissait dans la loi des pratiques pédagogiques d'enseignement des langues régionales mises en œuvre depuis des décennies dans l'Education nationale.

Au-delà de l'intérêt pédagogique des pratiques interdisciplinaires, quel enseignement linguistique sera proposé aux élèves, avec une heure hebdomadaire en interdisciplinarité?

Quels moyens auront les établissements pour proposer cet enseignement d'une heure en 5ème, puis de 2 heures en 4ème et 3ème, si cela doit se faire sur leurs propres dotations horaires?

Qu'en sera-t-il dans ces conditions de l'enseignement linguistique et non-linguistique (DNL) proposés dans le cadre des sections bilingues langue régionale : quels moyens, quelle continuité seront garantis ?

Il est donc indispensable de garantir l'enseignement des langues régionales grâce à une dotation spécifique aux établissements.

De même, il faut garantir l'ouverture de cet enseignement dès la 6ème, pour assurer la continuité de l'enseignement de langue régionale entre le primaire et le secondaire, et revenir dès le début du collège à un horaire hebdomadaire suffisant. En Alsace nous souhaitons que soit garanti le maintien de deux langues en plus du français dans le cadre d'un projet académique et régional de développement de l'enseignement de la langue régionale et du bilinguisme.

Les professeurs de langues vivantes régionales enseignent la plupart du temps deux disciplines, ou dans plusieurs établissements: il serait inadmissible que leur temps de service soit partagé entre l'enseignement de leur valence, ou leur service dans plusieurs établissements, et les EPI. Qu'en serait-il alors de l'enseignement des langues régionales? Les EPI doivent venir uniquement en complément de l'enseignement de LVR.

Nous refusons que l'enseignement des langues régionales disparaisse en tant que discipline avec la réforme du collège et demandons le maintien et l'amélioration des conditions de cet enseignement.

 

AG Òc-Bi Aquitània dissabte 31 de genèr 2015 a Monthòrt 40

Nouvelle_image.bmp

 

carte.png

PROMOC :association loi 1901 pour la promotion de l'enseignement de et en occitan

Enseignement de l’occitan dans les Pyrénées Atlantiques : 2014, on recule !

Signez la pétition en ligne :

http://www.mesopinions.com/petition/politique/enseignement-occitan-pyrenees-atlantiques-2014-recule/12817

Communiqué de presse d'élus du 64 à propos de l'école Pondeilh et de l'enseignement bilingue français-occitan de façon générale :

L'enseignement bilingue français-occitan est-il bien traité ?

ÒC-Bi et la FELCO seront reçues au Ministère le 18 novembre, en compagnie des députés Colette Capdevielle et Paul Molac. Le dossier, préparé pour l'audience annulée du 27 acoût dernier, est en ligne sur le site de la FELCO. Il contient une analyse globale de la situation de l’enseignement public de l’occitan, un état détaillé des situations académiques et bien sûr l’état de nos revendications. 
VG_stmartin.bmp

Jeudi 21 Août 2014

De 9h à 17h

Fèsta Òc-Bi & CREO

Accueil des nouveaux enseignants d’occitan d’Aquitaine :

professeurs d’école bilingue et professeurs d’occitan collège et lycée.

à Villeneuve-sur-Lot  Lycée « L’Oustal » pendant la 40ème EOE

Echanges de pratiques et de documents dans un cadre convivial.

Possiblité de se restaurer sur place, librairie, estanquet…

Renseignements :

Òc-Bi Aquitaine : 06/31/73/61/17

CREO Aquitaine : landes33@laposte.com

N’hésitez pas à venir nous rejoindre pour une partie de la journée ou en soirée si vous n’êtes pas disponible avant, nous restons à votre disposition.

Venez avec toutes les infos, documents, préparations, bouquins, idées que vous voudrez et pourrez porter. Merci d’avance.

Surtout n’hésitez pas à faire tourner cette invitation aux nouveaux enseignants dont nous n’avons pas encore les mails.

Marianne Châteaureynaud pour le CREO

http://www.felco-creo.org/creoaq/index.php

Martine Ralu pour Òc-Bi Aquitaine

http://ocbiaquitania.free.fr/

INVITATION
Le jeudi 21 août, l'association las hontinas a le plaisir de vous convier à sa première partie de la dernière estivale du pays morcenais, avec la venue de la chancada 
La soirée se déroulera tel que :
17h - installation des musiciens
Dès 17h30 : concert-bal de répertoire traditionnel gascon, en attendant l'arrivée du convoi...
18h : arrivée de la Chancada, pl. A.Briand (kiosque), accueil par las Hontinas, l'office du Tourisme et l'équipe municipale.
18h30 : spectacle des enfants des classes bilingues
19h : apéritif, offert par las hontinas, chanté à danser, avec initiation aux danses de Gascogne pour petits et grands, suivi d'un moment de bal.
À partir de 21h30 : la soirée se poursuit par la programmation estivale de l'office du tourisme, avec un orchestre tropical cha-cha-cha-merengue.

Nous convions toutes les personnes intéressées par le développement et l'accompagnement des cursus d'enseignement bilingues français-occitan dans l'espace occitan, à nous retrouver dans le cadre de l'Estivada à Rodezle jeudi 24 juillet au stand enseignement publicde 11h à 13havec la participation de la FELCO. Cet échange sera suivi d’un repas tiré des sacs.

Nous vous convions également à ce moment-là à l'AG d’OC-BI interrégional.

L’OPLO, office public pour la langue occitane*,un projet ambitieux qui reste à construire…

Quel avenir pour l'avenir pour le développement bilingue français-occitan dans le cadre de l'OPLO ?

Qui sont ces nouveaux interlocuteurs ? Quel sera leur rôle ?

Dans quel cadre travaillerons-nous ? Quelle convention pour quel projet ? Que deviendront les structures existantes (comité de pilotage des conventions, CALR...) Quels moyens seront attribués à ce développement en terme de postes, de personnels spécialisés, de postes au concours, de formation ?

Quelle place pour les associations Òc-Bi ? Pour devenir un interlocuteur qui compte, l'association peut-elle se structurer au niveau interrégional ? Comment envisager son travail d'accompagnement et de développement ? Les projets européens peuvent-ils nous aider à sécuriser le financement d'un ou de plusieurs salariés ?

L'office public de la langue occitane (OPLO) a été officiellement créé et ses statuts adoptés par les régions Aquitaine et Midi-Pyrénées, en juin 2014, sous la forme d'un Groupement d'intérêt public (GIP)

« Le groupement a pour objectif d'assurer sur son aire géographique la sauvegarde et le développement de la langue occitane en travaillant à l'accroissement quantitatif et qualitatif du nombre de locuteurs de l'occitan et à l'accroissement de l'usage de l'occitan afin de développer le nombre de locuteurs actifs

L’accroissement du nombre de locuteurs sera en particulier recherché au sein des jeunes générations »

Ce groupement devrait être opérationnel dès janvier 2015. Il pourra « s'appuyer sur des instances existantes ou sur des instances informelles interrégionales », c'est dans ce cadre que nous souhaitons voir ÒC-BI devenir un partenaire actif qui veille au réel développement des filières bilingues à l'échelle interrégionale.

Cf convention constitutive.

Martine RALU, présidente de l’association ÒC-BI Aquitaine.

ÒC-BI Aquitaine est une structure associative regroupant des parents d'élèves bilingues français-occitan et des enseignants. Sa mission première est le développement et l'accompagnement des cursus bilingues français/occitan dans l'Académie de Bordeaux.

guit.png

hartera.png

Repas organisé par les associations des parents d'élèves des Landes :

Las Hontinas, Esquiròt e Òc-Bi Lanas

logo.png

s'est déroulé le samedi 3 mai de 2014

à Barbaste 47230

Deuxième Escambilingüe en Aquitaine!

Un site dédié : escambilingue.free.fr

Qu’ètz regent bilingüe o que v’aprestatz entad ac vàder…

Vous êtes parents d’un enfant qui fréquente une classe bilingue français occitan en Aquitaine ou sur l’espace occitan…

Qu’ètz professor en collègi, licèu, IUFM o facultat…

Nous sommes une association de parents et d’enseignants…

Si nous prenions le temps d’une rencontre… faire connaissance, échanger, partager, imaginer l’avenir ensemble…

Lien pour consulter le programme

Mercés à tous les bénévoles qui ont contribué à la réussite de cette soirée.

Un super moment.

carnaval_2014.png

Une délégation de la FLAREP reçue au Ministère de l'Education Nationale

La FLAREP fédère les associations de parents et d'enseignants de langue régionales de l'école publique.

La délégation était composée de Thierry Delobel, psdt FLAREP, Philippe Martel, psdt FELCO, Martine Ralu, psdte OCBI Aquitaine (parents d'élèves bilingues de l'école publique), Marc Bron, psdt AES (enseignants de savoyard – francoprovençal).

La délégation était porteuse d’un dossier général sur la situation des différentes langues régionales. La FELCO et OCBI, de leur côté avaient élaboré un dossier sur les questions spécifiques à l’occitan.

Lire le compte-rendu sur le site de la FELCO

Lundi 26 août, la FELCO et OCBI ont été reçues au Ministère de l'Education Nationale, par Monsieur Plard, conseiller technique, chargé de suivre les affaires des langues régionales.  Consulter le dossier déposé par ÒC-BI.

17 associations d’enseignants et de parents de l'école publique demandent une vraie place pour les langues de France dans la loi d’orientation pour l’école.

L’ association OC-Bi interrégionale (OC-BI Aquitània et OC-BI Midi-Pyrénées) s’est associée avec 16 autres associations d’enseignants et de parents d’élèves, à la lettre commune, écrite à l’initiative de la FELCO (Fédération des enseignants de langue et culture d'Oc - enseignement public)et envoyée au ministre de l’éducation nationale, aux députés et aux sénateurs , pour dénoncer le fait que, dans le projet de loi d’orientation pour l’école , il n’est nulle part fait mention des langues régionales même si l’article 312-10 du code de l’éducation issu de la loi d’orientation de 2005, dite loi Fillon, (qui précise que l’on peut les enseigner)  est maintenu… 

Nous pensons vraiment que « cette absence, si elle n’était pas corrigée dès à présent ou par la suite par les travaux législatifs, serait un signe très négatif. Elle serait comprise à tous les niveaux comme la preuve du désintéressement et du désengagement de l’Etat et du Ministère de l’Education Nationale. »

Nous espérons que cette protestation, reprise par beaucoup d’associations, amènera le gouvernement à revoir ce texte qui fait la part belle aux langues étrangères, oubliant que nos petits bilingues montrent un grand intérêt pour les langues …. Vivantes ou non !

Lettre au Ministre de l'Education Nationale (FELCO - OCBI)

Nous avons été reçus par Monsieur Jean-Marie Panazol, conseiller technique auprès du Ministre Vincent Peillon. L'entrevue a duré une heure trente et s'est déroulée dans un bon climat d'écoute. En ligne sur le site de la FELCO :

- le dossier remis au Ministère "Situation et besoins de l'enseignement de la langue et de la culture occitanes, constitué d'une partie générale et de fiches relatives aux situations académiques spécifiques

- le compte-rendu de l'entretien, validé par notre interlocuteur.

Lettre ouverte des parents d'élèves d'Oloron Pondeilh
Manifestation et conférence de presse du 31 mars à Toulouse, pour les langues régionales, la défense de l'occitan
TOLOSA CAPITADA  - TOULOUSE UNE REUSSITE

 


Contacts

ÒC-BI Interrégional :
Mail ocbiinterregional@free.fr
Adresse : 16, carrièra de Pujols
47300 Villeneuve sur Lot

Logo_Interre_Car_RVB.png 

ÒC-BI Aquitània :
E-mail : ocbiaquitania@free.fr
Adresse : 16, carrièra de Pujols
47300 Villeneuve sur Lot
Tél : 06 33 70 12 40 
LogoAquit_Car_RVB.png   

ÒC-BI 47 :
Adresse : 16, carrièra de Pujols
47300 Vilanava d'Òlt
Tél : 06 87 11 41 84 
Logo_47_Car_CMJN.jpg
ÒC-BI Lanas :
E-mail : abergalet@orange.fr
Adresse : 160, route Raphaël Lonne
40380 Montfort en Chalosse
Tél : 06 40 16 27 97

Logo_Lanas_Car_RVB.jpg

ÒC-BI 64 :
Site web : http://oc.bi.free.fr/
Adresse : 46, Bd d'Alsace Lorraine 64000 Pau

Logo_64_Car_RVB.jpg

Recherche



Calendrier
Visites

 49778 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
^ Haut ^