Tèxte a meditar :   Pas de LANDES sans sa LANGUE Stand Òc-Bi le 5 mai à Mont-de-Marsan(40)arrivée de La Passem   

Pas de Landes sans sa langue

landes_banderole.png

Òc-Bi soutient l’enseignement bilingue français-occitan dans l'école publique.

Nous demandons au Conseil Départemental des Landes de s’engager à signer la future convention de développement de l’enseignement en occitan dans l’académie de Bordeaux.

Lettre de l’Association Òc-Bi au Président et à l’ensemble des Conseillers Départementaux
des Landes pour les engager à signer la prochaine convention relative à
l’enseignement de l’occitan dans l’académie de Bordeaux.
Pas de LANDES sans sa LANGUE :
Une idée qui chemine…
La progressive réappropriation culturelle et linguistique à laquelle nous assistons dans les
territoires forts d’une langue régionale est un mouvement de fond, intergénérationnel, rural
comme urbain, illustré par les différentes enquêtes sociolinguistiques menées sur les
territoires concernés y compris chez nous : 8 landais sur 10 se prononcent en faveur d’une
action publique visant au développement du Gascon. Cette adhésion, se traduit par la mise
en place d’évènements visibles de grande échelle, comme la journée « Ahuecats » à Mont-
de-Marsan concernant plus de 800 élèves des écoles publiques, ou encore l’implication de
plusieurs collectivités dans l’organisation de la PASSEM, course en faveur de la langue
occitane qui cette année fait un parcours remarquable dans les Landes.
Réussite scolaire et ancrage dans le territoire
Cette volonté populaire s’inscrit dans une recherche de plurilinguisme, d’ouverture
culturelle, de connexion de l’individu avec un environnement direct, dont la langue régionale
est la pierre angulaire, le passeport pour l’ici et l’ailleurs. L’engouement en faveur des filières bilingues est réel, les effectifs ont été multipliés par 15 en 14 rentrées scolaires dans les Landes. Bien-sûr, on sait que les élèves bilingues en occitan apprennent mieux d’autres
langues, que le plurilinguisme précoce est une chance pour la réussite scolaire, mais la
demande des parents se fait également le reflet d’une volonté d’ancrage. La langue et la
culture régionales sont alors senties comme un dénominateur commun d’accueil, un paysage culturel spécifique qui vient offrir aux enfants un lien affectif particulier avec leur territoire, et ce, quelle que soit l’origine de la famille.
Vivre ensemble et diversité culturelle
La langue occitane de Gascogne, comme la culture traditionnelle qui la porte, ne peut être
conservée dans le formol de la patrimonialisation. Ce patrimoine-là est vivant, en constante
évolution. Il incarne un creuset culturel qui permet de relier le passé au présent, un espace
dynamique au service du vivre-ensemble.
Enjeu politique
Notre patrimoine linguistique et culturel est donc de ce point de vue un enjeu politique de
premier ordre, et les différentes échelles de responsabilités politiques de la commune
jusqu’à la constitution française, elles aussi, ont entamé une lente mise à jour de leur prise
en compte de la diversité culturelle française, de ce trésor national.
- Mention dans la constitution de l’article 75-1 reconnaissant l’entrée des langues
régionales comme faisant partie intégrante du patrimoine de la France.
- Loi NOTre relative à l’action des collectivités territoriales qui précise que « Les
compétences en matière (…) de promotion des langues régionales (…) sont partagées
entre les communes, les départements, les régions et les collectivités à statut
particulier.
- Loi Molac qui rend possible la généralisation de l’enseignement de la langue régionale
sur un territoire donné et qui autorise clairement la signalétique bilingue (et
traductions des documents) de toutes les collectivités territoriales.
Il est donc clair que ces lois donnent dorénavant les coudées franches à un Conseil
Départemental afin qu’il s’empare et promeuve la langue et la culture du territoire qu’il a en
responsabilité.

Pourtant dans les Landes :
Hier : De ce point de vue-là, le département des Landes était plutôt en avance : stage
départemental de langue, escales gasconnes pendant des années, un poste professionnel
dédié, festivals porteurs de langue et culture…
Aujourd’hui : Plus aucune politique dédiée en interne, plus aucune politique en faveur de la
transmission de la langue, seule la culture est concernée… et encore. Ce sont en réalité les
élus de terrain, particulièrement les maires, qui portent les actions en faveur de la
transmission de la langue sans l’appui du CD40.
A tel point que sur la question de l’enseignement, le Conseil Départemental des Landes est
le seul département de l’académie de Bordeaux à ne pas avoir signé, par deux fois, la
« convention relative à l’enseignement de l’occitan dans l’académie de Bordeaux ». Avec le
renouvellement de cette convention, l’opportunité d’une signature est sur le point de se
représenter, nous demandons, cette fois, à l’ensemble des Conseillers départementaux
d’insister pour en être signataire.
Un département qui vit et décide avec son temps
Les choses progressent sur la question des langues de France et le département des Landes a là l’opportunité de démonter sa capacité à se saisir des évolutions sociétales.
Il est grand temps pour lui d’honorer son devoir envers les familles de son territoire qui
attendent que la représentation départementale travaille à favoriser l’apprentissage de la
langue et l’appropriation de la culture du pays.
Il est grand temps pour lui d’envisager la signature de ladite convention dès que la nouvelle
version sera disponible.
Les landais, qu’ils soient d’origine ou d’adoption, comptent sur vous.
En vous remerciant par avance de l’attention que vous porterez à notre demande de soutien
et d’engagement, veuillez agréer, madame la conseillère départementale, monsieur le
conseiller départemental, l’expression de nos salutations militantes.
L’association Òc-Bi, association pour le bilinguisme français occitan dans l’enseignement
public, représentée dans les Landes par les associations locales Las Hontinas, ÒC-BI Morcenx, L'esquiròt, ÒC-BI St Martin de Seignanx, ÒC-BI Monhòrt, Monfort en Chalosse, Òc-BI DAC’S, Òc-Bi los Ahuecats, St Geours de Maremne.

Plavienguts suu site d'Òc-Bi Aquitània

Adishatz ! Vous êtes sur le site

d' ÒC-BI en AQUITÀNIA 
Association regroupant des parents et des enseignants et ayant pour but la promotion du bilinguisme français/occitan dans l'enseignement public. 
Secrétariat : 16, rue de Pujols 47300 Villeneuve-sur-Lot

Encargat de mission Novèla Aquitània : Clamenç Flouroux
Tél : 06/33/70/12/40

        Mail : ocbiaquitania@free.fr

    

Obertura de las inscripcions enta Ensenhar/Professors 2024/2025

ensenhar_prof_2024.PNG

Academia de Bordèu rentrada 2023 : reparticion deus ensenhaments de e en occitan

rentrada2023.jpg

Ciutat : inauguracion dissabte 1èr de julhet de 2022

ciutat_inaugur_01_07_2022.png

Inaugurem !

 Ua nueit entà celebrar 3 ans de tribalh cooperatiu!

La Ciutat creativa de la cultura bearnesa que convida tots los qui participèn ad aqueth gran chantièr e tots los qui’u vòlen descobrir !

Au programa : 

  • 19 òras : Discors d'inauguracion
  • 19 òras 45 : Cantèra et veire de l'amistat
  • 20 òras : Bal ubèrt

Dab L.Longué, J-F Tisnèr, C. et S. Masseillou, J-M Lempegnat, J.Roth, R. et J. Baudoin, C. Josuèr, Joan de Nadau, S.Maffrand, Math. Duffau, A-L. Herbel, A. Toussaint et R. Colautti

  • 22 òras 15 : Espectacle pirotecnic, contat, cantat e dansat

Dab S. Mauhourat, los dançaires, los cantaires e los Fors deu Bearn.

Ça-vietz minjar, béber, escotar, dançar, contar, cantar un parçan de Bearn, lo 1èr de julhet qui vien a la plaça Récaborde au Hedàs a Pau.


Data de creacion : 29/08/2022 10:26
Categoria : Archius - 2022

 

Circulària Lengas Regionalas del 16/12/2021

Ciber conferéncias

Ciberamassadas pairs

Ciber réunions à destination des parents d'élèves

Avantages et conditions d'une éducation bilingue en langue occitane.

Quin obrir ua classa bilingua ?

- Faire circuler l'information entre les parents pour regrouper les demandes.
- Informer le Directeur d'école.
- Contacter le Chargé de Mission Langues et Cultures Régionales à l'Inspection Académique de votre département.

L'Association ÒC-BI est à votre disposition pour tout renseignement et pour vous aider dans vos démarches.
Témoignage d'une enseignante de classe bilingue :

Que le bilinguisme s’installe vite dans les petites têtes !

Nouvelle enseignante en classe bilingue à l’école maternelle, je suis époustouflée de la vitesse à laquelle ils rentrent dans la langue :

Ils comprennent bien les consignes et les histoires simples.

Quand je leur demande de répéter une expression ou les paroles d’une chanson , la plupart prononce bien sans difficulté et , contrairement aux adultes, les enfants placent bien les accents toniques.

Dès le 3ème jour certains commençaient à réinvestir des choses dejà mémorisées : Plusieurs se parlent spontanément entre eux avec des mots occitans ou des phrases qu’ils m’ont entendue répéter ! Quand ils me parlent, à moi aussi, il arrive qu’ils placent des mots occitans dans leurs propres phrases (françaises) s’il veulent aborder un sujet traité pendant les activités en occitan. Lors de la réunion d’info de rentrée de nombreux parents ont fait part des retours positifs à la maison de leurs enfants qui avaient déjà essayé de leur dire des mots ou des comptines.

En espérant que ça continue ainsi !

C.F.C.